Roland Viau, Du pain ou du sang : les travailleurs irlandais et le canal Beauharnois, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 2013, 328 p.

Roland Viau, Du pain ou du sang : les travailleurs irlandais et le canal Beauharnois, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 2013, 328 p.

  • Auteur(e): Mathieu Gauthier-Clermont
  • Dossier: Hors-dossier
  • Type: Compte rendu

Extrait

Ils passent désormais inaperçus et ils semblent se fondre naturellement dans notre environnement. Or, les canaux de la voie navigable du fleuve Saint-Laurent ont été, en grande majorité, creusés au pic, à la pelle et à la sueur de milliers d’hommes. Dans son livre Du pain ou du sang : les travailleurs irlandais et le canal Beauharnois, édition revue et augmentée de La sueur des autres paru en 2010, Roland Viau nous ramène à la construction du premier canal de Beauharnois creusé entre 1842 et 1845 en Montérégie. Il traite aussi des ouvriers irlandais qui furent les principaux personnages de ce travail d’ingénierie, de leurs conditions de vie précaires et du traitement qu’ils subissaient par leurs supérieurs. Le violent conflit de travail qui éclate le 12 juin 1843 entre les « canaliers » (tiré de l’expression anglaise « canalers ») et le patronat, le plus meurtrier jamais connu à ce jour au Canada, est au cœur même de l’enquête ethnohistorique de Roland Viau.

Consulter l'article (via Érudit)