Quand la science a raison du politique. La localisation de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec

Quand la science a raison du politique. La localisation de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec

  • Auteur(e): Sophie-Hélène Bataïni et Michel Trépanier
  • Dossier: Les sciences et le pouvoir
  • Type: Article

Extrait

Les relations que les scientifiques entretiennent avec les gouvernements ne datent pas d’hier. Dès la fin du XVIIIe siècle, on observe que les savants s’adressent à l’État pour assurer le financement de leurs activités en lui promettant, entre autres, des retombées positives sur la sécurité nationale (Knight, 1998). Peu fréquents à cette époque, les liens entre les scientifiques et les gouvernements se sont multipliés et intensifiés lors des deux guerres mondiales et, notamment à l’occasion de la seconde. En effet, au cours de la Seconde Guerre mondiale, les communautés scientifiques sont en relation constante avec les autorités militaires et les demandes de ces dernières influencent l’éventail des programmes de recherche mis sur pied. Les succès qu’obtiennent les scientifiques mettent la recherche à l’ordre du jour de tous les gouvernements des pays industrialisés qui augmentent sensiblement les ressources financières qui lui sont consacrées.

Consulter l'article (via Érudit)