Note critique à propos du récent débat autour des livres de Gérard Bouchard et Frédéric Boily

Note critique à propos du récent débat autour des livres de Gérard Bouchard et Frédéric Boily

  • Auteur(e): Josiane Lavallée
  • Dossier: Hors-dossier
  • Type: Note de lecture

Extrait

Récemment deux livres portant sur la pensée de l’historien Lionel Groulx ont suscité un débat dans la communauté historienne. Il s’agit de l’ouvrage de Gérard Bouchard intitulé Les deux chanoines, Contradiction et ambivalence dans la pensée de Lionel Groulx et celui de Frédéric Boily sur La pensée nationaliste de Lionel Groulx. Selon Gérard Bouchard, le chanoine Groulx aurait été l’homme des contradictions et des ambivalences tout au long de sa carrière. Références à l’appui, il tente de démontrer que Groulx, tant sur la question du racisme, de l’antisémitisme, de la démocratie que du fascisme a soutenu dans ses écrits les deux pôles opposés. Bouchard, tout au long de son livre, analyse les positions contradictoires et ambivalentes de Groulx à travers divers thèmes tels que le néo-nationalisme, le traditionalisme, le révisionnisme, le conservatisme, le modernisme, le libéralisme, le changement, le nationalisme, l’humanisme, la tolérance, l’ethnicisme, le racisme, l’antisémitisme qui auraient marqué son œuvre.

Consulté l'article (via Érudit)