Souvenirs d'une commissaire… Entretien avec soeur Ghislaine Roquet, signataire du rapport Parent

Souvenirs d'une commissaire… Entretien avec soeur Ghislaine Roquet, signataire du rapport Parent

  • Auteur(e): Louise Bienvenue
  • Dossier: Le Rapport Parent, 1963-2003. Une tranquille révolution scolaire ?
  • Type: Témoignage

Extrait

Sur une photo qui a beaucoup circulé dans le cadre des célébrations entourant le 40e anniversaire du rapport Parent, on mesure de façon presque palpable le passage du temps. Avec son col romain, Mgr Alphonse-Marie Parent incarne l’emprise encore forte de l’institution ecclésiastique sur le secteur de l’éducation à la veille des réformes qui allaient renverser vigoureusement cette autorité séculaire. Parmi les commissaires laïques, en cravate et veston sombre, qui entourent leur président, une silhouette se distingue. Pour tout dire, on ne voit qu’elle, cette jeune sœur Marie-Laurent de Rome (aujourd’hui Sœur Ghislaine Roquet), dans le costume des dames de Sainte-Croix qu’on croirait tout droit sorti du XIXe siècle : longue robe noire, large cornette et col immaculé. Si la tenue paraît désuète, l’œil pétillant et résolu de celle qui pressent l’importance historique de son rôle évoque le pari courageux de toute cette portion de l’Église de catholique d’après-guerre décidée à prendre le virage de la modernité sans toutefois céder à la tentation de la table rase et du vacuum spirituel.

Consulter l'article (via Érudit)