Bourgault de Jean-François Nadeau, Montréal, Lux, Coll. « Histoire politique », 2007, 606 p.

Bourgault de Jean-François Nadeau, Montréal, Lux, Coll. « Histoire politique », 2007, 606 p.

  • Auteur(e): Louis Gill
  • Dossier: Hors-dossier
  • Type: Note de lecture

Extrait

L’expression« homme d’exception » est sans aucun doute la plus juste qui soit pour cerner en deux mots ce phénomène qu’a été Pierre Bourgault. L’excellent livre de l’historien Jean-François Nadeau sur sa vie, illustre merveilleusement ce caractère exceptionnel. À sa lecture captivante, ceux et celles qui, comme moi, sont de la génération de Bourgault, ont l’occasion de revivre à travers le récit de sa vie une période clé de notre histoire politique dont il a été un acteur de premier plan. Pour le plus jeune lectorat, il est l’agréable occasion d’en faire la nécessaire découverte. Fruit d’une vaste et méticuleuse recherche, tant documentaire que testimoniale, le livre de Nadeau suit à la trace et dans tous ses méandres le parcours de celui qui passera à l’histoire comme notre plus grand tribun de masse, défenseur inconditionnel de l’indépendance du Québec, mais qui s’est aussi fait connaître, en particulier, pour ses activités de comédien, d’auteur, de professeur, de journaliste, d’animateur, de régisseur, de communicateur, de polémiste et de défenseur de la laïcité. La narration de cette vie « menée sans compromis de bout en bout, jusque dans la démesure », comme l’écrit l’éditeur dans la présentation du livre, met aussi en lumière, avec toute l’objectivité à laquelle on est en droit de s’attendre, les grands défauts qui étaient ceux de Bourgault : arrogance, goût de la provocation, prétention, autoritarisme, narcissisme, égocentrisme, irrespect et mépris des autres, etc. 

Consulter l'article (via Érudit)