La mouvance sociale des persones gaies, lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles et transgenres

La mouvance sociale des persones gaies, lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles et transgenres

  • Auteur(e): Isabel Côté et Jacques L. Boucher
  • Dossier: Homosexualités et politique au Canada et au Québec
  • Type: Article

Extrait

L’action sociale des gaies et des lesbiennes, qui remonte au tournant des années 1970, a acquis rapidement de la visibilité et s’est inscrite dans l’espace public. De plus, elle s’est progressivement appuyée sur des organisations de plus en plus stables et rassembleuses jusqu’à regrouper d’autres minorités d’orientation sexuelle atypique telles que les personnes bisexuelles, les transsexuelles et les transgenres. Les sociétés hypermodernes ne se retrouvent donc plus devant une action sociale spontanée, mais elles comptent en leur sein une action collective structurée et continue, du moins là où elle n’est pas complètement réprimée politiquement, culturellement et socialement. Une première question se pose spontanément à l’esprit pour qui s’intéresse à l’action collective : avons-nous affaire à un véritable mouvement social tel qu’il est généralement entendu dans les sciences sociales, plus précisément à un acteur capable de transformation sociale ? 

Consulter l'article (via Érudit)