Dan Horner, Taking to the Streets : Crowds, Politics, and The Urban Experience in Mid-Nineteenth-Century Montreal, Montréal et Kingston, McGill-Queen’s University Press, 2020, 352 p.

Auteur(e): Marjolaine Poirier
Dossier: Hors-Dossier
Type: Compte rendu

Extrait

Dans Taking to the Streets : Crowds, Politics, and The Urban Experience in Mid-Nineteenth-Century Montreal, l’historien de l’Université Ryerson Dan Horner s’adonne au périlleux exercice de la transformation d’une thèse en un volume édité. Constituant sans contredit un apport à l’étude de Montréal, ce livre descriptif et analytique a remporté le prix Clio en 2021. Il se penche sur l’utilisation de la rue à des fins politiques à Montréal et, plus spécifiquement, aux mouvements de foules et à leur occupation de l’espace. Deux évènements à caractère national délimitent la période scrutée, soit la parade militaire qui vise à souligner l’Acte d’Union en 1841 et l’incendie du parlement en avril 1849. Pour Horner, la ville est alors en proie à de vives tensions sociales et politiques. Ces tensions servent de trame de fond à des chapitres qui sont majoritairement structurés de façon chronologique et, simultanément, thématique. De fait, seul le premier des six chapitres échappe à cette organisation.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer