Frédérick Guillaume Dufour, La sociologie du nationalisme. Relations, cognition, comparaisons et processus, Presses de l’Université du Québec, Québec, collection Politeia, 2019, 536 p.

Auteur(e): Olivier Bérubé-Sasseville
Dossier: Hors-dossier
Type: Compte rendu

Extrait

Frédérick Guillaume Dufour est professeur de sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste de la théorie politique et de la sociologie historique, il avait déjà fait paraître en 2015 l’excellent livre La sociologie historique: traditions, trajectoires et débats. Dans son nouvel ouvrage, La sociologie du nationalisme. Relations, cognition, comparaisons et processus, paru en 2019 aux Presses de l’Université du Québec, il nous propose une ambitieuse synthèse du traitement académique du nationalisme dans le large paysage des sciences sociales. Plus particulièrement, le projet de l’auteur vise à présenter fidèlement le panorama du développement des recherches contemporaines sur le nationalisme en restant fidèle aux questionnements, arguments et aux concepts développés par un vaste éventail de spécialistes du nationalisme et de ses déclinaisons. 

Consulter en ligne (vie Érudit) 


Imprimer