Jean-Paul Morel de La Durantaye, La noblesse canadienne sous le Régime anglais. Le destin des familles nobles suite au démantèlement des territoires français en Amérique du Nord (1760-1840), Québec, Les Presses de l’Université Laval, collection À prop

Auteur(e): Karine Pépin
Dossier: Hors-dossier
Type: Compte rendu

Extrait

Cet ouvrage propose de suivre les trajectoires de diverses familles nobles, de la cession de la Nouvelle-France jusqu’aux rébellions des Patriotes. Publié à titre posthume, les derniers remaniements et le travail d’édition de cet ouvrage ont été respectivement effectués par Fernand Thibault et Catherine Ferland, selon ce qui est indiqué en pages liminaires. L’auteur, l’abbé Jean-Paul Morel de La Durantaye, détient un doctorat en lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Il a enseigné la littérature française et québécoise au Petit Séminaire de Sainte-Thérèse, puis au Collège Lionel-Groulx de cette même localité, où il a remporté un prix d’excellence en pédagogie en 1993. Durant sa retraite, l’abbé Morel de La Durantaye s’est plongé dans sa passion pour l’histoire en publiant deux ouvrages qui suivent respectivement le parcours de deux de ses ancêtres nobles ayant vécu sous le régime français, Olivier et Louis-Joseph Morel de La Durantaye. Avec ce présent ouvrage, il poursuit donc sa réflexion en tentant d’élargir à l’ensemble de la noblesse canadienne, évoluant cette fois-ci sous le cadre temporel du régime britannique.

Consulter en ligne (via Érudit) 


Imprimer