Contrôle social et réglementation de la cachaça (eau-de-vie) et de la maconha (cannabis) au Brésil contemporain

Auteur(e): Henrique Soares Carneiro
Dossier: Vice, déviance et criminialité
Type: Note de recherche

Extrait

Depuis plusieurs années, je dirige des projets de recherche liés à l’histoire des aliments, des boissons et des drogues en tant professeur au département d’histoire de l’USP (Université de São Paulo) au Brésil. Ces recherches ont été développées dans le cadre de la programmation scientifique du Laboratoire d’études historiques sur les drogues et les aliments (LEHDA), dont je suis le coordonnateur[1]. Dans cet article, j’aborderai certains éléments de l’histoire de la prohibition brésilienne du cannabis, en les contrastant avec la réglementation de l’eau-de-vie de la canne à sucre, la cachaça. J’analyserai également le cadre international de la réglementation des drogues et les distinctions entre la trajectoire du modèle réglementaire québécois et canadien, et celui du modèle brésilien. Cette démarche historique me permettra enfin de contraster la politique canadienne de légalisation du cannabis et celle de la « guerre contre les drogues » au Brésil.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer