Le vice de l’alcool et les discours antialcooliques au tournant du XXe siècle québécois

Auteur(e): Caroline Robert
Dossier: Vice, déviance et criminialité
Type: Article

Résumé

Le développement de nouvelles théories sociales et médicales au tournant du XXe siècle a permis de reformuler les discours sur l’alcoolisme. Ce présent article se penche sur l’intégration de ces nouveaux savoirs par les groupes de tempérance québécois, entre 1870 et 1921. Plus qu’un manque de volonté, la consommation abusive d’alcool devient le marqueur d’une défaillance sociale menaçant l’avenir de la nation. Les figures du pauvre, de la mauvaise mère et de la famille dysfonctionnelle sont présentées comme les principales manifestations de ce désordre qu’entraîne l’intempérance.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer