Page couverture du BHP

Michel Sarra-Bournet et ses combats politiques

Auteur(e): Robert Comeau
Dossier: Hommage à Michel Sarra-Bournet
Type: Témoignage

Extrait

J’ai perdu en Michel Sarra-Bournet un camarade, un collègue inspirant et un ami qui a été un artisan important et précieux du Bulletin d’histoire politique. Il a laissé sa marque de multiples façons. Michel a été, tout comme Pierre Drouilly, un collaborateur très assidu avec qui j’ai été en contact étroit pour la production de la revue, travaillant au même pavillon de l’UQAM, d’abord dans les premières années de la revue (1993-1996) et après son retour au Comité de rédaction en 2012. Michel a pris l’initiative de nombreux colloques, comme celui sur les intellectuels et la politique au Québec contemporain en 1994, et celui sur les nationalismes et les idéologies dans l’histoire du Québec, tenu en 1995.

Au cours de l’automne 2018, alors qu’il se savait gravement atteint, Michel m’a exprimé à plusieurs reprises le souhait que je l’aide à réaliser une anthologie des articles qu’il avait publiés entre 1985 et 2018. Il est venu chez moi me remettre une cinquantaine de textes qu’il avait rassemblés, imprimés et regroupés par thèmes. Il souhaitait que je lui propose ma sélection de ses meilleurs, ceux qui étaient à mes yeux susceptibles d’intéresser le lecteur d’aujourd’hui ; il était bien conscient qu’il y avait des répétitions et des articles moins substantiels. Il voulait que nous travaillions ensemble rapidement à ce projet qui lui apparaissait essentiel ; très conscient du peu de temps qui lui restait, il avait un sentiment d’urgence : il aurait voulu que j’accélère mon travail de lecture et de sélection de ses articles, tout en priorisant la publication de sa thèse[1] et de ses articles pour « boucler la boucle », pour reprendre ses mots. Pour oublier l’échéance qui l’angoissait, « rien de mieux, me répétait-il, que de se plonger dans le travail. » Je n’ai pas été capable d’adopter son rythme. Cependant, nous avons, au cours des quelques séances de travail, repassé ensemble le dossier ; j’enregistrais ses commentaires sur chacun des textes, sur le jugement qu’il y portait et sur son intérêt aujourd’hui ainsi que ses liens avec ses autres articles. Il avait même proposé un titre pour cette anthologie : La rebelle province.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer