« Oui, un catéchisme. Et pourquoi pas? » : Poétique littéraire du Catéchisme des électeurs (1935 et 1936)

Auteur(e): Jonathan Livernois
Dossier: Hors-dossier
Type: Article

Extrait

 

Le 15 février 1978, à Radio-Canada, est diffusé le second épisode de la télésérie Duplessis, réalisée par Mark Blandford et scénarisé par Denys Arcand. À la veille des élections générales de 1936, le chef de l’Union nationale, Maurice Duplessis (interprété par Jean Lapointe), discute avec son organisateur politique Édouard Masson (interprété par Jean Perrauld) :

Tous les Canadiens français ils ont appris le petit catéchisme par coeur. Là sais-tu que c’est que tu vas faire, tu vas aller trouver Maillet, Dupire puis Francoeur puis vous allez écrire le petit catéchisme. Mais le petit catéchisme de l’électeur. Vous allez reprendre le petit catéchisme quasiment mot à mot. Puis là, quand il va être question du ciel, vous allez mettre l’Union nationale, puis quand il va être question de l’enfer, vous allez mettre les libéraux. Puis on va en imprimer pour couvrir la province au complet[2].

Ce document n’est pas le fruit de l’imagination d’Arcand : il s’agit bel et bien du Catéchisme des électeurs. D’après l’oeuvre de A. Gérin-Lajoie. Édition de 1936, publié par J.-B. Thivierge & fils. Il a été écrit par l’organisateur politique Édouard Masson, mais également par des figures importantes du milieu journalistique montréalais : le journaliste du Devoir (et ami de Duplessis) Louis Dupire[3] ; Roger Maillet, copropriétaire (1920-1964) du Petit journal, un hebdomadaire du week-end, conservateur et populiste[4] ; Louis Francoeur, journaliste et rédacteur en chef de L’Illustration en 1934-1935[5]. Francoeur participe aussi à la vie littéraire canadienne-française : ancien bénédictin, séjournant en France pendant la Première Guerre mondiale, il participe à son retour à l’École littéraire de Montréal et écrit, avec Philippe Panneton (mieux connu sous le pseudonyme de Ringuet), un célèbre recueil de pastiches littéraires. Littératures… à la manière de…, publié initialement en 1924, qui sera réédité à quelques reprises. On y pastiche, entre autres, Henri Bourassa, Lionel Groulx, Camille Roy, Paul Morin et Édouard Montpetit.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer