Page couverture du BHP

Les Affaires indiennes et les lieux de culte chrétiens sur les réserves, 1875-1940

Auteur(e): Claude Gélinas, Caroline Desruisseaux
Dossier: Hors dossier
Type: Article

 Résumé

Les initiatives du gouvernement canadien pour favoriser l’adoption du christianisme par les populations autochtones ont été largement documentées et commentées. Par contre, la manière dont celui-ci s’est acquitté de ses responsabilités de tuteur à l’égard des choix et des besoins religieux des Autochtones chrétiens est beaucoup moins connue. Sur ce plan, l’analyse des dossiers administratifs des Affaires indiennes concernant la gestion des lieux de culte chrétiens sur les réserves, entre 1875 et 1940, révèle que les fonctionnaires de l’État ont agi à l’égard des Autochtones et des congrégations religieuses dans le respect des principes constitutifs du mode étatique de gestion du pluralisme religieux alors en vigueur à l’échelle du pays. Tout en adoptant une posture de neutralité envers les congrégations chrétiennes et en s’assurant de préserver l’autonomie à la fois des Églises et de l’État, les fonctionnaires des Affaires indiennes ont respecté non seulement les choix religieux des Autochtones, mais l’égalité des cultes en protégeant, autant que possible, les minorités religieuses chrétiennes. En ce sens, il s’agissait de l’un des rares domaines où les Autochtones semblent avoir bénéficié d’un traitement égal à celui de la majorité des autres Canadiens, bien que dans un cadre tutélaire qui n’était pas dépourvu de contraintes à l’égard de leur capacité de pratique cultuelle.

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer