Page couverture du BHP

Les élections provinciales du 1er octobre 2018

Auteur(e): Michel Sarra-Bournet
Dossier: Hors dossier
Type: Éditorial

Extrait

S’il est une date dans l’histoire politique récente du Québec que l’on doit associer au « provincialisme », c’est celle des dernières élections générales, tant l’absence d’une vision globale (un projet de société) et d’une vision nationale (le projet d’une société) y était flagrante. En plus des facteurs proprement québécois (vieillissement de la population, déliquescence de la question nationale et effet déformant du mode de scrutin), on a vu s’immiscer dans cette campagne, en version atténuée, des phénomènes contemporains qui touchent l’ensemble des démocraties occidentales (clientélisme, populisme, « dégagisme », baisse de l’identité partisane et imprévisibilité de l’électorat). Retour sur des élections « provinciales ».

Consulter l'article (via Érudit)


Imprimer