Mesure exceptionnelle pour une situation inédite

Type: Éditorial

La crise sanitaire que nous traversons frappe durement le monde de l’édition. Entre le mois de mars et la fin du printemps, nombre d’éditeurs ont dû mettre en veilleuse leur travail de production en raison de la fermeture effective de la chaîne du livre, des imprimeries en amont aux librairies en aval. La situation vécue par les revues savantes est similaire à bien des égards. Après une pause de quelques semaines, le Comité de rédaction du Bulletin d’histoire politique a repris le collier au printemps en s’occupant notamment des rares textes reçus pendant le plus fort de la crise — du début de la crise jusqu’au mois d’août 2020, le nombre de textes reçus a été anormalement faible. C’est toutefois le processus d’évaluation scientifique qui a été grandement ralenti en raison de la difficulté soudaine à trouver des évaluateurs externes.

Cette situation inédite vécue par l’équipe du BHP explique en grande partie le retard accumulé depuis l’hiver 2020 dans la production des numéros de la revue. Afin d’effacer ce retard et ainsi de respecter un tant soit peu le calendrier habituel de livraison, le Comité de rédaction a décidé de prendre une mesure exceptionnelle : celle d’annuler la publication du numéro 28.3 et de repartir à neuf l’année 2020-2021 avec la publication du numéro 29.1. Nous sommes conscients que cette décision porte un préjudice à nos fidèles abonné.e.s qui ont payé un abonnement annuel comprenant trois (3) numéros. Pour ceux-là, nous vous prions de communiquer avec nous afin de bénéficier d’un rabais ou de l’envoi gratuit de deux anciens numéros pour tout abonnement au volume 29.

Ceci étant dit, l’équipe du BHP est confiante en l’avenir et travaille fort pour vous offrir, chères lectrices et chers lecteurs, un programme éditorial de qualité pour le volume 29. Outre ce dossier thématique sur la situation de l’enseignement de l’histoire dans les départements universitaires, la prochaine année 2020-2021 verra notamment la publication d’un dossier sur les 40 ans de la commission Pepin-Robarts sur l’unité canadienne et possiblement d’un autre sur les 50 ans de la crise d’Octobre.

Alors que la pandémie du nouveau coronavirus semble entrer dans une deuxième vague depuis le début de l’automne 2020, la publication du présent numéro est l’occasion de rappeler l’importance de s’abonner à votre Bulletin. Les temps sont certes difficiles, mais le retour à un confinement partiel nous rappelle l’importance de la lecture dans nos vies. À ce sujet, le BHP fait œuvre utile : en plus d’être d’agréable facture, il propose une série d’études inédites qui éclairent les enjeux du passé et du présent.

Par ailleurs, pour celles et ceux qui prennent parfois le temps de flâner sur Internet et les réseaux sociaux, sachez que votre Bulletin y est actif notamment par une page Facebook réactualisée. Vous y trouverez des liens vers d’anciens articles et dossiers thématiques que l’actualité éclaire d’un jour nouveau. Ainsi, le dossier « Monuments et mémoire » paru il y a quelques années se révèle d’autant plus pertinent à l’heure des déboulonnages et autres militantismes mémoriels. Alors qu’on souligne le 60e anniversaire de la Révolution tranquille et le 50e de la crise d’Octobre, d’autres articles et dossiers ont été ou seront également mis en valeur.

Enfin, nous vous préparons, pour les prochaines semaines, une surprise de taille, avec un tout nouveau site Internet qui fera la part belle au contenu de la revue, c’est-à-dire aux dossiers, articles et débats qui lui confèrent sa personnalité singulière dans l’écosystème des revues savantes québécoises.

Bonne lecture, et merci pour votre appui indéfectible à la valorisation de l’histoire politique au Québec !


Imprimer